trattino_rosso.jpg

LAMELLES

Pendant la durée de vie ou lors de l'installation d'une structure portante, des modifications peuvent s'avérer nécessaires, dont le renforcement de la structure.
Grâce aux matériaux les plus modernes et de qualité, Sorotec S.A. propose des renforts structurels en plaque pultrudées en fibre de carbone à haute résistance (CFRP).
Ce produit est conçu pour l'armature statique de structures en béton armé, bois, maçonnerie, acier et matériaux composites à matrice polymère.
Les plaques en fibre de carbone sont utilisées pour renforcer le support structurel existant, principalement pour les raisons suivantes:

  • l'augmentation des charges sur la structure existante et la résistance aux événements accidentels;
  • des dommages aux éléments de la structure portante ;
  • amélioration de l'efficacité statique ;
  • modifications du système structurel ;
  • défauts de conception ou de construction.

Les plaques de fibre de carbone sont extrêmement légères et peuvent être facilement transportées à la main. Etant en rouleaux, elles sont disponibles dans n'importe quelle longueur et il n'est pas nécessaire de faire des joints entre l'une et l'autre.
Elles ont une excellente durabilité et résistance à la fatigue, elles sont exemptes de corrosion et elles ont également une rigidité élevée en combinaison avec leur excellente résistance.
L'épaisseur est extrêmement faible et donc les croisements entre les différentes épaisseurs sont facilement réalisables.
Les plaques ont des bords nets et définis, car elles sont produites par pultrusion.
Elles ne nécessitent que d'une préparation minimale et peut être appliquées en plusieurs couches.
Son utilisation est extrêmement polyvalente grâce à son faible poids qui permet une installation facile.

Les phases de l'intervention de renforcement structurel peuvent être résumées ainsi:

  1. sceller des lésions actuelles par injection de mortier ; 
  2. application d'un composé en ciment sur la surface pour couvrir l'intervention précédente ;
  3. nettoyage du support par sablage et dépoussiérage ;
  4. préparation de la surface de pose avec élimination des irrégularités ;
  5. préparation de la surface de pose des fibres avec élimination complète des irrégularités ; 
  6. saturation du support pour la pose du mortier ;
  7. application du mortier avec une couche métallique lisse de 3 mm d'épaisseur ; 
  8. noyade de la fibre. Aux points de jonction, un chevauchement d'au moins 10 cm est prévu ;
  9. application de la deuxième couche avec une truelle métallique de 3 mm d'épaisseur ; 
  10. si une deuxième couche est nécessaire, répéter les opérations du point 7 au point 8, en prenant soin d'appliquer le composé toujours frais sur frais ; 
  11. l'enlèvement d'un éventuel étayage.